Laissez nous un message


Désolé, nous ne sommes pas disponibles actuellement, laissez nous votre Email et:ou téléphone, et nous vos répondrons

Laissez nous un message
Total (TTC): 0,00 €
test candidose - candida albican

test candidose - candida albican

 (6778)    (14)    0

LA CANDIDOSE : Comment savoir si j'en suis victime ?

Beaucoup de personnes craignent d’être des victimes de la candidose. Cette maladie se répand de plus en plus.

Le candida albicans, un terme effrayant lorsque l'on ne sait pas ce qu'il représente exactement. D'où vient-il ? Est-il nocif pour la santé ? Voici quelques réponses à vos questions.

Les questions qu’elles se posent le plus souvent sont :

  • Comment reconnaître infection aux candidas albicans ?
  • Est ce que j’ai cette fameuse candidose ?
  • Y a t il des tests simple pour savoir si j’ai une candidose.
  • Comment vaincre définitivement la candidose  ?

D’où, l’importance de recourir à un test de la candidose. Il reste à savoir comment cela se déroule.

Quels sont les symptômes ?

Cette infection due à la présence abondante de champignons se présente sous différents forme.

Il y a par exemple la candidose buccale qui est la plus courante. Elle se manifeste dans la plupart des cas au niveau de l’œsophage.

Les symptômes se manifestent au niveau de la bouche avec une langue  noire.

Il faut par ailleurs souligner que cette maladie peut toucher d’autres endroits du corps. C’est le cas notamment de la muqueuse anale et génitale.

Chez les femmes, la mycose vaginale est l’un des symptômes les plus fréquents de cette infection chez les femmes, ainsi que les sympt^mes récurrents d'infections urinaires. En général, des leucorrhées blanchâtres et une sorte d’œdème vulgo-vaginal font leur apparition au niveau de la partie intime de la femme victime de ce trouble. Le liquide blanchâtre qui apparaît est souvent épais.Il faut préciser que cette maladie ne présente pas beaucoup de symptômes chez les hommes. L’urétrite est le seul élément qui peut être associé à une éventuelle candidose chez le sexe masculin.

Enfin, il y la mycose au niveau de la peau. Souvent, une plaque rouge sur certaines zones de la peau, avec des démangeaisons insupportables.

Où et comment se faire tester pour la candidose ?

Il est vrai que différents symptômes peuvent révéler la présence des candidoses cutanée, vaginale et oropharyngienne. Pourtant, seul un test effectué auprès d’un spécialiste permet de savoir si une personne est atteinte ou non par cette infection.

Il faut justement souligner que tous laboratoires d’analyses sanguines peuvent effectuer le test de candidose.

Il y a 2 types d’analyses qui sont conseillés :

  • diagnostic mycologique : examen direct et culture de l’échantillon prélevé. Dans certaines conditions un antifongigramme est effectué ;
  • diagnostic immunologique.

 

Il existe également un test à faire soi-même pour dépister une candidose, il s’agit du  Test Salivaire

Il y a de grandes chances que ses résultats concordent avec des tests plus poussés, pratiqués dans les laboratoires. C’est un excellent moyen de vous mettre sur la piste du candida.

 

Explication du Test Salivaire

Il s'agit simplement de l’observation visuelle de la salive.

Avec une flore saine, le crachat va rester en surface. S'il y a potentiellement un problème de candidose ou de dysbiose ou de parasitose, le crachat va couler en fait au fond du verre. En général, plus ça coule vite, plus ça coule fort, plus vous êtes dérangé au niveau digestif.

Précautions à prendre

à faire au réveil, et être à jeun, donc vous n’avez pas manger, vous n’avez pas pris de médicaments et vous n’avez pas brosser vos dents, c’est pour ça qu’il faut faire le test tout de suite quand on se réveille.

Vous faites couler un verre d’eau du robinet, vous crachez dedans et vous allez simplement observer immédiatement ce qu’il se passe.

si vous avez oublié de faire le test salivaire le matin ou si vous êtes pressé de savoir, vous pouvez  effectuer le test dans la journée, alors oui vous pouvez le faire dans la journée (de préférence à une distance de 4 heures d’un repas et 4 heures d’un médicament ou d’un complément alimentaire). Ce sera moins fiable, mais ça donne déjà une bonne idée.

Test candidose : le test du verre d'eau

Ce procédé est un moyen commode et rapide d’évaluation de la santé intestinale.

En effet, les mucosités salivaires sont le reflet de l’état gastro-intestinal, de la bouche au rectum.


Vous faites couler un verre d’eau du robinet, vous crachez dedans et vous allez simplement observer immédiatement ce qu’il se passe pendant 1 à 15 minutes.

Au bout de 15 minutes, si la salive reste bien à la surface, il n'y a à priori pas de prolifération du candida d'albicans. Par contre, si la salive descend, il y a un risque d'infection par la candidose. Bien entendu, ce test bien connu ne constitue pas un examen médical, mais reste néanmoins intéressant à réaliser si vous avez un doute.

Interprétation des résultats

  • Flore intestinale saine : la salive déposée sur l’eau au centre du verre s’étale lentement et présente de petites bulles. L’eau reste parfaitement limpide.

 

  • Déséquilibre de la flore intestinale : de grosses bulles sont présentes au milieu des petites bulles normalement observées. L’eau peut présenter un léger trouble.
  • Présence de champignons pathogènes : des filaments visqueux sont remarqués et chutent au fond du verre généralement en tournant.
  • Présence de parasites : les filaments épais descendent rapidement au fond du verre : plus la contamination est grande, plus la descente est rapide. On peut remarquer de minuscules points blancs à l’extrémité des filaments. Attention ! Présence de candida.

 

La présence de champignons pathogènes est donc facile à détecter grâce à un tel test.

Plus la contamination est grande, plus la descente est rapide. (quasi immédiate)

Ce test n’est pas sur à 100% il vous donne juste une indication.

En cas de candidose positif, il  est important de recourir à un médecin. Cela s’avère même être un acte indispensable pour que le traitement pour vaincre la candidose réussisse.

Qu'est-ce que le Candida Albicans ?

Si le candida albicans fait partie intégrante du corps de chaque être vivant depuis toujours, ce n'est qu'en 1923 qu'il a été étudié, décrit, analysé et dénommé par Christine Marie Berkhout, une mycologue Néerlandaise dans sa thèse de doctorat. Qui dit mycologue, dit mycose, dit aussi : champignons.

Christine Marie Berkhout, comprend que ce champignon microscopique, fait partie des levures dont le corps a besoin pour fonctionner correctement. Il se constitue dans le colon puis grimpe dans tout le système digestif, jusqu'à la bouche. Il constitue une flore précieuse sur les muqueuses qu'il rencontre. Comme cette levure est blanche elle lui donne le nom de Candida et pour la différencier du reste du genre des candidus, appuie sur cette caractéristique de blanc, ou blanc brillant en lui associant "albicans".

Si le candida albicans est nécessaire à tout organisme vivant, il ne faut pas qu'il soit en surnombre. C'est pourtant ce qui arrive quelquefois apportant son lot de muguet ou de mycose vaginale. La langue et les joues blanches ou des démangeaisons au niveau de la vulve peuvent alerter sur une éventuelle mycose vaginale par le candida albicans. 

Si le diagnostique est avéré, pas de panique, cela n'a rien à voir avec une infection à chlamydia beaucoup plus invasive. Même si de temps en temps, l'infection par le candida albicans peut aussi être très grave.

Comment on attrape le candida albicans ?

Par définition, on n’attrape pas le champignon candida vu qu’il est déjà présent dans notre corps. Ce microorganisme se transforme en infection (candidose ou mycose) lorsque sa prolifération monte en flèche. Cela arrive en cas de déséquilibre entre un pH intestinal et alcalin. Le pH intestinal de l’organisme se maintient sous l’action de bactéries lactiques. Le souci avec ces dernières c’est que plusieurs facteurs peuvent provoquer leur élimination. Il s’agit :

  • Du stress.
  • D’une consommation trop importante de caféine.
  • D’une alimentation faible en fibre ou trop riche en aliments transformés.
  • Des sucres simples (glucose, fructose et lactose).
  • Du tabagisme
  • De l’alcoolisme.
  • D’une mauvaise digestion.
  • D’un déséquilibre hormonal.
  • D’une insuffisance d’enzymes digestives ou d’acide chlorhydrique.
  • De l’usage de médicaments comme les antibiotiques et les pilules contraceptives. Ou encore de traitements particuliers comme la chimiothérapie.
  • De la sous-alimentation.
  • D’allergies alimentaires.
  • D’une immunodépression similaire à celle des patients atteints à un stade avancé du VIH.

Lorsque les bactéries lactiques sont moins importantes en nombre dans l’intestin, son pH augmente en alcalinité. Un tel état prolongé est favorable à la croissance du candida albicans et à l’apparition de ses symptômes.

Quels sont les symptômes du candida albicans ?

À l’intérieur du corps humain, de nombreux microorganismes comme les mitochondries récupèrent les nutriments digérés et les redistribuent sous forme d’énergie. Dans le cas des mitochondries du candida albicans, elles conservent cette énergie pour aider au développement du champignon. Quand cela arrive, la levure étale des filaments très fins pour devenir un mycélium. Ces filaments sont capables de traverser les parois des organes pour s’installer dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques. Notez également que sous cette forme, le champignon candida force l’intestin à devenir poreux et l’affaiblit.

Ainsi, les symptômes du candida albicans qui sont les suivants apparaissent :

  • Une forte envie de manger sucré.
  • Des maux de tête.
  • De l’insomnie.
  • Une fatigue chronique (physique et psychique) et des idées confuses.
  • Des allergies.
  • Des changements d’humeur.
  • Des épisodes de dépression.
  • Une perte de mémoire.
  • Des rougeurs et irritations de la peau et/ou de l’anus.
  • Des infections urinaires ou vaginales.
  • De la constipation et/ou des selles molles.
  • Des mycoses vaginales chez les femmes. Plus de la moitié des femmes seraient infectées par le candida albicans au moins une fois dans leur vie.
  • Des crampes.
  • Des ballonnements et flatulences.

Vous aurez remarqué que les symptômes du candida albicans bien que variés sont plutôt communs. Diagnostiquer le champignon candida est difficile au premier coup d’œil du fait qu’il peut être confondu à d’autres maladies. Toutefois, certains signes extérieurs peuvent aider à le repérer.

Peut-on prévenir le candida albicans ?

Prévenir l’apparition ou la réapparition du candida albicans est effectivement possible. Cela se fait en adoptant un régime alimentaire sain et équilibré. Prendre soin de son hygiène corporelle permet également de prévenir la prolifération de la mycose. En sortant de la douche, prenez le temps de vous sécher entièrement, car l’humidité favorise le développement des champignons.

Comment soigner un candida ?

Le traitement du candida albicans cutanée passe par la prise locale d’antifongiques. Ceux-ci peuvent être sous la forme d’une crème ou de poudre. Pour les autres cas, les antifongiques se prennent par voie orale.

La correction de son alimentation est également une étape nécessaire. En effet, changer de régime alimentaire permet de rétablir son microbiote et d’affamer le champignon. Ce qu’il faut faire, c’est éviter autant que possible de consommer des aliments sucrés et les amidons. Ainsi, votre régime ne devrait pas se composer de :

  • Biscuits.
  • Bananes.
  • Pâtisseries.
  • Riz blanc.
  • Pain.
  • Pommes de terre.
  • Céréales.
  • Levure de bière.
  • Fastfoods.
  • Produits laitiers.
  • Fromages bleus et à croute fleurie.
  • Produits transformés et raffinés.

En plus de supprimer ou réduire la consommation de certains aliments, il faut en favoriser d’autres pour maintenir un taux d’énergie suffisant à la guérison. Vous pouvez manger :

  • Du poisson.
  • De la viande pauvre en amidon.
  • Des œufs.
  • Du soja.
  • Des légumes peu sucrés et des légumineuses (petits pois, haricots, lentille, etc.)
  • Des avocats.
  • Du quinoa.
  • Du fromage sans lactose (par exemple le parmesan et la mozzarella).
  • Des amandes.
  • Des céréales sans gluten.
  • Du quinoa.

Un régime à base de viande blanche et de légumes doit être suivi pendant 3 semaines afin de favoriser la réparation du microbiote. Sachez que les soins du candida albicans peuvent durer 2 à 6 mois selon le niveau de développement de la mycose. Les spécialistes de la santé préconisent de suivre les soins du candida albicans jusqu’au bout pour réduire le risque de récidive.

Des aliments aux propriétés antibactériennes (ail) et antifongiques (huile de coco) sont également à privilégier. L’ail a la propriété de désinfecter la flore intestinale. Il se consomme sans modération, mais une à deux gousses d’ail crues par jour suffisent. Quant à l’huile de coco, son action est double : antibactérienne et antifongique. Prenez-en 2 cuillères à soupe par jour. Si le champignon se manifeste chez vous sous forme de mycose buccale, gardez l’huile de coco quelques instants en bouche. Enfin, la prise de probiotique aide au rééquilibrage des bonnes bactéries de l’intestin.

En savoir plus sur la candidose

Nous vous proposons notre formation en E-Learning sur la candidose

 (6778)    (14)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha
Commentaires de Facebook